Semaine 11 sur Marianne et Abraham

Marianne et Abraham, un site de curation (veille) sur la laïcité et le dialogue inter-croyances, apporte certains éclairages dans la relation aux autres…

Voici quelques articles parmi tous ceux que vous pouvez trouver, chaque jour, sur Marianne et Abraham
–> http://www.scoop.it/t/marianne-et-abraham

Le pape, les murs et les migrants

À l’occasion de son voyage au Mexique le Pape François a mis les pieds dans le plat en parlant des migrants, et en célébrant une messe contre le grillage frontière, avec des fidèles des 2 côtés de la barrière.
« Aucune frontière ne pourra nous empêcher de partager l’amour miséricordieux que Dieu nous donne».
Il a également encouragé, en conclusion, le travail de toutes les associations qui aident les migrants comme autant de «signes de lumière».

Mais on retiendra sans doute aussi cette « petite » phrase : «Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne».
Intervention qui a immédiatement fait réagir Donald Trump, candidat à la primaire états-usienne côté républicain, et qui veut remplacer les grillages par un mur en dur, entre Mexique et USA.
«Qu’un leader religieux mette en doute la foi d’une personne est honteux», a répondu Donald Trump dans un communiqué. «Aucun dirigeant, notamment un leader religieux, ne devrait avoir le droit de remettre en question la religion ou la foi d’un autre homme», a-t-il ajouté furieux. «Je suis fier d’être chrétien et, comme président, je ne laisserai pas la chrétienté être constamment attaquée et affaiblie» ».

Ceci on aurait tort de croire que François ne pensait qu’à cette frontière là, tant il y a de murs qui se construisent de ci-de là sur notre planète, y compris en Europe.

La Pape, les pédophiles et les évêques trop mous…

Il n’y a pas que des prêtres qui sont concernés, et l’actualité récente nous le rappelle avec un animateur ici et un directeur d’école là. Mais dans Marianne et Abraham on se préoccupe plus des aspects touchant au monde du religieux. Et c’est le diocèse de Lyon qui est touché par l’affaire du père Preynard qui reconnait des gestes pédophiles anciens. Ou plutôt c’est l’affaire dans l’affaire, et cette fois c’est le primat des gaules, le cardinal Barbarin qui est visé, certains trouvant qu’il n’avait pas sévit comme il fallait.

Histoire de compliquer encore la situation, les opposants à l’évêque on relevé la déclaration du Pape François lors de son déplacement au Mexique : « Un évêque qui change de paroisse un prêtre alors qu’il sait qu’il est pédophile est un inconscient et la meilleure chose qu’il puisse faire est de présenter sa démission ».

Mais comme nous l’écrivions en note de l’article concerné, François visait une situation mexicaine, et les services du Vatican ont déclaré que cela ne visait pas Monseigneur Barbarin. Il faudra attendre le retour de ce dernier (actuellement en Afrique) pour avoir sa réaction.

Quand un Pape rencontre un Patriarche…

C’est le troisième sujet de cette semaine concernant François :-)
La rencontre à Cuba est effectivement une rencontre importante, même si elle sans doute tout autant (voir plus) politique qu’œcuménique.

On notera les déformations historiques de nombreux titres de presse, parlant de la « première rencontre depuis 1054 entre un Pape romain et un Patriarche de Moscou« . Or si Rome et Constantinople se sont bien séparé à ce moment là, le patriarcat de Russie n’a été créé par le Tzar qu’en 1589.

Et surtout il faut rappeler la rencontre en 2004,entre Jean-Paul II et Bartholomée Ier, patriarche de Constantinople, venu à Rome à l’occasion  du quarantième anniversaire de la rencontre de Paul VI et d’Athénagoras à Jérusalem.
C’est bien celle de janvier 1964 qui fut la première rencontre après le schisme, et qui donna d’ailleurs l’occasion de lever de part et d’autre les excommunications de 1054.

La laïcité toujours aussi bousculée

L’Observatoire de la laïcité annonce un guide concernant l’hôpital. Les premières réactions avant même la sortie officielle  suppose que certaines polémiques vont se relancer…
Par ailleurs Laurence Marchand-Taillade, présidente de l’Observatoire de la laïcité dans le Val d’Oise, a reçu des menaces de mort.

On trouvera cependant cette semaine des exemples positifs comme à Evry en milieu collégien.

Je vous invite aussi à visionner une courte vidéo très pédagogique présentant la laïcité sur la base d’une définition présentée par Ghaleb Bencheikh : « La loi garantit le libre exercice de la foi, aussi longtemps que la foi ne prétend pas dicter la loi. »
Physicien et théologien, Ghaleb Bencheikh anime depuis l’année 2000 l’émission Islam dans le cadre des émissions religieuses diffusées sur France 2 le dimanche matin.
Attention cependant, il sert d’inspiration à la vidéo, et ne l’a pas réalisé lui-même.

Sur le site « The Conversation », l’article  de Frank ChouraquiMaître de Conférences, en philosophie à Leiden University), est également intéressant sur le fanatisme et la modération….

J’y ajoute un rappel historique sur la laïcité dans le journal du CNRS, par la journaliste Anne Brucy.

Quant à Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève, il affirme que « la grande civilisation de l’islam, dans son essence même, n’est doctrinalement pas soluble dans la laïcité« . Rappelons qu’il est le petit-fils du fondateur des frères musulmans…

Autres

Il y a encore beaucoup à découvrir cette semaine comme la place des réseaux sociaux ,
ou une vision libanaise à travers le programme 2015-2019 de la Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph,
ou encore quelques aspects de l’humanisme arabe.

Pour poursuivre…

Tout cela est à découvrir sur les pages récentes de Marianne et Abraham.

Si vous le l’avez pas encore lu, profitez du petit mode d’emploi que je vous ai préparé :
–> http://jautre.com/comment-utiliser-marianne-et-abraham/

Bonne semaine à tous et toutes…

Michel Lansard

PS : N’hésitez pas à nous signaler d’autres articles…

Semaine précédente Marianne et Abraham  <—->  Semaine suivante Marianne et Abraham

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *