Fisc et dons, un autre regard…

Comme annoncé hier, voici ma vision concernant les dons et les reçus fiscaux, du moins pour ceux qui sont assujettis à l’impôt sur le revenu, ce qui pose une autre question…

logo

Je veux faire un don

Je  veux donner de l’argent à une association. Cela signifie que je donne librement, et sans contrepartie, en faisant confiance à l’association pour bien utiliser mon argent, en fonction de ses objectifs.

Je réfléchis à l’importance que cette cause a à mes yeux. Je regarde mes revenus, mes besoins, et ce que je peux donner, en faisant un geste fort, mais sans me mettre sur la paille. Mettons que je décide de donner cette année 100 euro à ATD Quart Monde (ce n’est qu’un exemple mais qui ne vous étonnera pas, amis lecteurs…).

Je ne sais pas comment faire et j’interroge quelques personnes autour de moi…

Pierre ne paye pas d’impôt sur ses revenus

Pour lui c’est simple. Il donne un chèque ou un billet de 100 euro, qu’un bénévole recevra avec un grand sourire en le remerciant, et voilà !
L’histoire, déjà belle,  s’arrête là !

Sophie est imposable sur ses revenus

Elle envoie son chèque de 100 euro, mais, même imposable sur son revenu, elle ne réclame pas de reçu fiscal. Elle considère qu’elle fait un don, pleinement gratuit, et ne veut rien gagner à travers sa générosité.
C’est plus que dommage ! Comme, nous le montre Étienne, plus bas, c’est une erreur par rapport à sa volonté de soutenir cette association !

Jacques me demande combien je compte donner

Je lui annonce mes 100 euro prévus. Il me sourit et me dit de ne surtout pas oublier de réclamer un reçu fiscal, comme cela mon don ne me coutera que 34 euro, ce qui, apparemment à ses yeux, suffit bien.
On retrouve là une position très classique, que je n’approuve pas, mais chacun ses choix…

Étienne m’ouvre les yeux

Il attaque directement. Combien tu veux vraiment donner ? Aie! Serait il un autre Jacques ?
Je confirme mes 100 euro.  Alors me dit-il, tu vas faire un chèque de 300 euro et réclamer ton reçu fiscal !

Ouah! Petit silence dans ma tête !
Il poursuit…

Et oui, avec ton reçu fiscal le gouvernement va te rembourser 66%, les  deux tiers.
Et tu es triplement gagnant :
1 – In fine tu as vraiment donné tes 100 euro comme prévu
2 – L’association a reçu en fait 300 euro, tu peux donc l’aider trois plus que tu ne le pensais
3 – Tu reprends ton pouvoir de citoyen, puisqu’ainsi tu obliges l’État à financer une cause qui te tient à cœur, et c’est toi qui le décide.

Conclusion

Voilà. J’ai fait mon choix et j’écoute Étienne.

À vous de faire le votre…
J’espère que vous serez inspiré par Étienne.

Cette approche est valide pour toutes les associations que vous souhaitez soutenir et qui ont un agrément fiscal.

Mais puisque je parlais d’ATD Quart Monde au début de ce billet, je conclu avec cette petite vidéo… Regardez là, puis dans la foulée cherchez où se trouve votre chéquier 😉

 

 

Michel Lansard

En pratique :

Vous pouvez envoyer votre don à la maison Quart Monde de Lyon
on a beaucoup de projets à financer 😉
Maison Quart Monde – 28 rue de l’Annonciade – 69001 Lyon

 

PS : je reviendrai vous parler aussi de Suzanne  et de Joseph, que ce système pénalise,
vu leur manque de finances  ! Puis j’aborderai les dons en matériel, où là aussi vous pouvez intervenir différemment…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *